Biographie

Edward Bach naît le 24 september 1886 près de Birmingham en Angleterre. Pendant son enfance déjà, il s’intéresse à la médecine et la nature. Edward est sensible et a le sens de l’observation.
Âgé de 17 ans, il commence à travailler dans la fonderie de son père. C’est ici qu’il touche les questions sociales de son temps, les conditions de travail et les sujets de médecine sociale. Apparemment, il se serait déjà à cette époque-là posé la question de savoir si les maladies physiques chroniques auraient des causes psychiques.

À 20 ans, Bach entame des études de médecine. En 1913, il obtient son diplôme au University College Hospital à Londres. En 1914, il reçoit l’autorisation de pratiquer la médecine. Au cours de ses études, Bach apprend qu’un même médicament n’apporte pas nécessairement le même succès à différents patients malgré les symptômes partagés. Il continue de se pencher sur les raisons psychiques et liés à la personnalité. Bach reste au University College Hospital et y travaille tout d’abord aux urgences. Par la suite, il devient assistant du département bactériologique et immunologique. C’est ici qu’il commence à travailler sur les souches de bactéries. Il parvient à développer des vaccines sur base de 7 souches de bactéries, ce qui le fera connaître en tant que scientifique.

En 1917, une tumeur maligne de la rate est diagnostiquée et Bach s’effondre physiquement. On ne lui donne plus que trois mois à vivre. Cependant, Bach arrive à vaincre sa maladie. Il est persuadé que sa ténacité l’a sauvé. En outre, il reste encore beaucoup de travail à faire…

De 1918 à 1922: Bach continue à développer des vaccins au Homeopathic Hospital et crée des nosodes homéopathiques. Il attribue chaque nosode à un symptôme d’âme des patients qu’il a observé. C’est ainsi qu’il classe 7 types de personnalité de ses patients.

En 1920, Bach ouvre un cabinet de médecine générale dans la Harley Street.

Apparemment, il aurait eu du mal à accepter que la médecine ne traite que les problèmes de santé fonctionnels au lieu de percevoir l’être humain en entier.

Malgré le succès de son cabinet et de ses traitements, Bach décide de poursuivre la voie de la recherche. Il sait qu’il ne va pas pouvoir guérir toutes les maladies chroniques grâce aux nosodes de Bach et il veut développer des méthodes de guérison sans substances pathogènes. C’est ainsi qu’en 1930, Bach ferme son cabinet à Londres pour consacrer son temps à la recherche de méthodes de guérison naturelles dans un environnement paisible et rural.

2017-03-07 13.40.36

À la recherche de remplacements des nosodes, Bach se rend dans la nature. Peu à peu, il découvre les Fleurs de Bach que tout le monde connaît aujourd’hui. Basé sur ses 7 groupes de personnalité, Bach définit 38 états d’âme dont le côté négatif se retrouve dans une fleur respectivement. En prenant la bonne essence de fleur, la personne concernée pourrait retrouver une harmonie mentale qui à son tour se répercuterait sur les symptômes physiques.

Peu après, il publie l’œuvre “Heal Thyself”, “Guéris-toi toi-même”. En 1936, Bach considère avoir terminé sa thérapie des fleurs et commence à la mettre à disposition du grand public sur différentes conférences.

C’est dans la même année que Dr. Edward Bach décède à l’âge de 50 ans à la suite d’un arrêt cardiaque à Sotwell. Il laisse derrière lui un trésor d’expériences uniques et un système médical utilisé au monde entier. Son héritage reste vivant grâce à ses amis et collègues Nora Weeks et Victor Bullen et a débouché sur le Bach Centre en Angleterre où ses enseignements sont transmis au monde, tout comme il l’aurait voulu.